Skip to main content

Tabaski : Sacrifier un mouton, devoir d’honneur?

La communauté musulmane en particulier celle de Côte d’Ivoire célèbre ce 15 octobre 2013
la fête du sacrifice appelée Aïd El Kébir, ou Tabaski en Afrique de l’ouest.

Cette importante célébration musulmane marque la fin du pèlerinage vers les lieux saints de l’Islam. A cette occasion une bête sans défaut doit être sacrifiée selon les recommandations de l’Islam.

Il est dit dans un hadith:

« Tout musulman qui dépense avec joie son argent pour s’acquitter de cette tradition, et qui, ce faisant, achète un mouton digne de ce nom, sans aucun défaut, en ayant en vue la seule face de Dieu loin de toute ostentation, Dieu fera, le jour du jugement dernier, un long mur entre cet homme et l’enfer, et incha Allah il n’y entrera point. » Ce ne serait pas une obligation quand le fidèle ne dispose pas de moyens.

Le gouvernement ivoirien à cet effet a veillé à ce qu’il n’y ait pas rupture de bétail puisqu’il provient principalement du nord du pays et des pays limitrophes comme le Burkina Faso et le Mali.
Cependant, comme toutes les années les prix ont flambé à l’approche de la fête.
Les vendeurs justifient ces prix par les frais routiers, le racket etc mais ceci est un autre débat.

Annoncé par le gouvernement pour un prix variant entre 60 000 fcfa et 150 000 f cfa le mouton la réalité est tout autre sur le marché.
Quand bien même il serait a ce prix, combien de famille ivoirienne peuvent se le permettre aisément?

Ce rituel musulman apparaissant comme un devoir d’honneur finalement, est un casse-tête pour nombre de responsable de famille.
Devoir d’honneur envers son Dieu, envers l’Islam, envers sa famille?
Il serait difficile quand les voisins fêtent de ne garder en vue que la face de Dieu et ne pas ruminer ses frustrations quand on a pas les moyens.

Source : 1. Les prix flambent
2.Le prix des moutons sur le marché ivoirien

The following two tabs change content below.
yaomariette
Programmeuse de formation, blogueuse par passion, je pose mon regard extérieur sur les événements qui touchent de près ou de loin mon environnement.
yaomariette

yaomariette

Programmeuse de formation, blogueuse par passion, je pose mon regard extérieur sur les événements qui touchent de près ou de loin mon environnement.

3 thoughts to “Tabaski : Sacrifier un mouton, devoir d’honneur?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.